L’assainissement des eaux usées avec une micro station d’épuration

Une micro station d’épuration est un dispositif d’assainissement individuel agréé par le SPANC ou Service Public d’Assainissement Non collectif. Elle a pour fonction de traiter les eaux usées de façon naturelle sans polluer l’environnement. C’est un système tout-en-un.

Les différentes catégories de micro stations d’épuration

Sur le marché, on peut trouver différents types de micro stations d’épuration qui possèdent des technologies différentes. Il existe par exemple le modèle à boues activées qui existait depuis des décennies. Il a pour principe de traiter les eaux usées grâce à l’intervention des bactéries qui attaquent les boues. C’est le type le moins onéreux. Il est donc ce cas le plus utilisé. Ensuite, on peut trouver la micro station d’épuration à boues fixées. Celle-ci est considérée comme la technologie la mieux appropriée pour une maison individuelle. Cette catégorie de micro station pas cher  se compose de trois étapes à savoir la décantation primaire, l’aération ou l’oxygénation et enfin la clarification ou la décantation finale. Pour cette catégorie, il peut y avoir deux types de micro stations d’épuration à cultures fixées à savoir sur support fixe et sur supports mobiles.

Enfin, parmi les catégories de ce dispositif d’assainissement, on cite également les micro stations SBR ou a réacteur biologique séquentiel. Ce système est le plus onéreux. Il permet de réduire le volume nécessaire à la cuve.

Les différentes étapes dans le fonctionnement de la micro station

Le fonctionnement de la micro station se déroule en trois étapes. La première est le prétraitement dans le premier compartiment. Ici, le dispositif produit un sortant liquide qui convient au traitement secondaire. Il permet aussi de stocker les boues produites. Cette première phase a pour objectif de ne pas entraîner de mauvaises odeurs. C’est un système écologique, n’utilisant pas de produit chimique pour traiter les eaux usées. Ensuite, la seconde étape est la filtration biologique. Ici, il faut effectuer certaines activités de filtration dans le second compartiment. On appelle ce dernier réacteur biologique. Cette deuxième phase permet de l’effluent afin de réduire la pollution. C’est une étape qui permet constamment de dissoudre de l’oxygène indispensable à l’oxygénation des bactéries aérobies, évidemment présente dans les eaux usées. Bref, la troisième étape de la micro station est la décantation secondaire ou la clarification. Dans celle-ci, les eaux usées sont traitées et rejetées en fonction de la nature du sol par infiltration directe dans le sous-sol, par irrigation des végétaux ou après l’autorisation du SPANC.

Il est à noter qu’il est tout à fait possible d’effectuer la troisième phase à l’intérieur de deux cuves ou compartiments bien différents ou réunis dans un seul avec une temporisation horaire.

Les avantages de la micro station d’épuration

La micro station d’épuration apporte de multiples avantages. Elle ne dégage pas par exemple de mauvais odeurs. La dégradation des matières organiques se réalise rapidement. Elle est écologique, n’utilisant pas de produit chimique pour le traitement des eaux usées. En outre, il faut aussi affirmer que la micro station n’est pas encombrante que ce soit un modèle monocuve ou bicuve. Ceci simplifie son installation et réduit les travaux de terrassement. Enfin, elle est facile à entretenir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *